Le broyeur de végétaux électrique, un véritable allié écologique

La gestion des déchets verts (branches, feuilles mortes, …) est une importante problématique pour ceux qui possèdent un jardin. Le broyeur de végétaux représente la meilleure solution pour répondre à cet enjeu majeur. L’équipement est devenu incontournable aussi bien pour l’entretien des petits jardins que pour l’assainissement des grands espaces verts. Le broyeur de végétaux remplit notamment des fonctions écologiques importantes :  broyeur végétaux électrique

Un fonctionnement respectueux de l’environnement

Le broyeur de végétaux électrique est beaucoup plus écologique que le broyeur de végétaux thermique. Ce dernier modèle de broyeur de végétaux fonctionne avec de l’essence ou du gasoil. D’une part, ces carburants proviennent du pétrole qui est une ressource naturelle non renouvelable. D’autre part, la combustion de ces carburants produit des gaz nocifs qui polluent l’air.

Par ailleurs, le broyeur de végétaux thermique occasionne une pollution sonore importante. Le broyeur de végétaux électrique est très silencieux.

Une solution efficace pour recycler les déchets verts

Utiliser un broyeur de végétaux permet de réduire considérablement le volume des déchets verts. Les gros résidus sont réduits en copeaux. Ainsi, au lieu de transporter des tonnes de branchages à la déchetterie, vous ne vous déplacerez plus qu’avec un sac remplis de copeaux de bois. Cela vous évite, ainsi, de devoir rouler avec un véhicule utilitaire qui pollue beaucoup plus qu’une petite voiture particulière.

Encore plus pratique et plus écologique, le broyeur de végétaux fournit du Bois Raméal Fragmenté (BRF). Ce matériau est issu du passage des branchages et de tous les gros résidus en bois dans la machine. Le BRF s’utilise comme compost pour apporter davantage de nutriments aux sols de culture. Les copeaux de bois, les résidus de feuilles mortes ainsi que tous les autres déchets verts constituent des engrais naturels efficaces qui apportent les nutriments essentiels pour la croissance des plantes. Aussi, le BRF représente une alternative idéale et 100% naturelle aux engrais chimiques.

Les débris de bois réduits en petits morceaux s’utilisent également en paillis. Le BRF permet de préserver le sol de la chaleur et absorbe l’eau, pour réduire considérablement la consommation d’eau destinée à l’arrosage des plantes. Le BRF limite également la prolifération des mauvaises herbes et peut, donc, remplacer les pesticides qui nuisent à l’environnement et peut avoir des effets néfastes sur la santé de ceux qui les manipulent.

Une alternative idéale à l’incinération des résidus verts

Les résidus verts sont classés dans la catégorie des ordures ménagères et sont, donc, soumis à l’Article 84 du Règlement Sanitaire Départemental Type (RSDT) qui stipule l’interdiction du brûlage à l’air libre des déchets. Toutefois, la Loi prévoit la possibilité pour les autorités départementales d’émettre des dérogations en appliquant des mesures spécifiques pour éviter d’importants impacts sur l’environnement et la santé des riverains.

En effet, l’incinération des ordures vertes émet des particules nocives dans l’atmosphère et altère, ainsi, la qualité de l’air. La pollution de l’air constitue une des causes principales des maladies respiratoires et des pathologies cardio-vasculaires graves, entrainant un très grand nombre de décès chaque année dans les grandes villes.

Vous aimerez aussi...